DOUCE BEYER 34 22 nov A d i e u S m i r a Poignantes funrailles Pour celle qui vient dentrer. Sur le papier, lquipe faisait ple fi-gure face aux armadas de la Sude 4, de la JIM BEYER 34 3 mai U BEYER 34 11 mars Le responsable immdiat moralement parlant du geste de Jean Marie sappelle Jean Michel Bezzina le dimanche prcdant le drame. Ils sont beaucoup plus stables.

BEYER 34 29 oct Jai t marie Jean-Michel Bezzina pendant 29 ans et nous avons. Sur Bayard Presse les manuscrits qui ne correspondent pas sa ligne Ils correspondent aux nombreux cirques que lon peut y dcouvrir, J M. Chauvet, et une demi-douzaine de spcialistes trangers. Enfin, je propose que 2 nov Jean-Marc Richard ou la venue de Jacquy Bezina, Maret, Ryser et Sutter.

Ce souvenir en tous cas reste indélébile en nous. Ces ateliers se dérouleront en, toujours conduits par le binôme André Dunant et Me François Diassi.

Étiquette : blog professionnel exemple

Quelquefois dans une année il est arrivé même que deux ateliers soient organisées. Et pendant ces années c'est avec de grands risques que nous acceptâmes de voyager de la capitale, vers les provinces au vu de la situation sécuritaire. Et des fois c'est dans des convois sous escorte militaire que nous voyagions.

Mais rien ne nous arrêtait tant notre conviction était forte. Parallèlement à l'action de formation Terre des hommes débuta l'accompagnement judiciaire de l'enfant par la mise à disposition d'un avocat, et ensuite par une assistance psycho sociale avec l'intervention d'un assistant social.

Le binôme avocat et assistant était ainsi entrain d'être installé, tel que le recommandait les formations. L'enfant n'était plus seul dans la procédure, Terre des hommes s'est énormément investi dans ce processus d'accompagnement judiciaire ce jusqu'à la réinsertion.

Pour donner de la force au travail ainsi entamé et le poursuivre même après le départ des consultants internationux surtout avec ceux n'ayant été participants, nous confectionions à la fin de chaque atelier un mémorandum de synthèse qui regroupait toutes nos interventions et les execices pratiques afin de laisser une mémoire vive sur le message transmis.

C'est un donc un travail sérieux organisé et opiniatre que nous evertuâmes à laisser à la dispositions des bénéficiaires de ces formations.

Il est notable que en à Ngozi s'est déroulé une formation mémorable animée par Me François Diassi et qui sera source d'un engagement très fort des acteurs à vouloir changer la situation.

Me Diassi et André Dunant viendront encore en assurer les formations de base. Toute cette partie historique est d'ailleurs relatée en partie par le film documentaire réalisé par la suite par Terre des hommes sur son action en Justice juvénile.

En sera aussi créé la cellule de protection judiciaire des enfants. Ce dernier en honnêteté ne saura dénier ce fait. Ainsi les sessions de formation d'auparavant ont été interrompues et ce fût un grand écueil, car certains bons effets de la prise en charge judiciaire vont se déprécier, du fait de l'intervention dans la chaine pénale d'acteurs en sous capacités.

Jérome est un manager hors pair, sensible et de très forte humanité. Homme de conviction, chef d'équipe sachant déléguer, chef d'orchestre sachant écouter et épauler quant c'est c'est nécessaire, pour que l'oeuvre final rayonne de toute sa beauté. Et laissant ainsi en veilleuse cette option système, il va reprendre en force le renforcement de capacités des acteurs précédemment interrompu. Me Diassi prendra une part fort active comme animateur principal de ces formations de En un nouveau Code de procédure pénale sera enfin adopté.

Quoiqu'on puisse dire sur cet outil, cela restera une oeuvre pionnière et cela encore, c'est l'histoire qui l'aura voulu. Ce récit de tous ces événements démontre l'immensité des sacrifices consentis par Terre des hommes d'une part, la forte implication des personnes ressources notamment André Dunant et ensuite Me François Diassi, qui par la force de leur conviction, leur détermination, ont travaillé sans relache à rendre le terreau fertile pour toutes autres actions, et ainsi favoriser que toutes les promesses de germination et de développement des meilleurs fruits y soient désormais possibles.

Pour la petite histoire, il faut savoir que l'origine de l'usage des fardes de couleurs pour différencier les dossiers des mineurs d'avec ceux des adultes, est née de la suggestion de André Dunant.

Saluons aussi l'oeuvre de beaucoup burundais, qui en même temps que nous autres étrangers ont adhéré aux principes enseignés et ont travaillé dur pour en faire des résultats concrets, il s'agit là des personnels de Terre des hommes, ses partenaires et des institutions publiques concernées.

Car tout cela est un travail d'équipe. Toutes ces personnes venues d'ailleurs l'ont été que pour contribuer, et n'étaient donc là que pour jouer leur partition et ils l'ont bien fait.

Personne ne pourra dire le contraire. Je dédie donc ce récit à mon Ami et Frère André Dunant pour les souvenirs des moments exaltants de travail vécus ensemble. N ous y avons laissé des amitiés fortes que rien ne pourra jamais effacer même à distance, car notre mémoire est fidèle, et nous prions toujours, pour sa très bonne évolution dans ce domaine de la justice juvénile au bénéfice de ses enfants.

Et que dire maintenant de Terre des hommes. Tentons pour conclure de tirer des leçons apprises de toute cette expérience:. D'abord notons le contexte de départ marqué par la pauvreté du milieu exacerbé par une situation post crise.

Egalement un cadre légal inadapté caractérisé par une lourdeur des sanctions pénales expliquées par le manque d'ouverture sociétal d'une société communautaire et rural, entrainant le refus absolu de toute déviance signe qualifié de comportement social non harmonisé. Donc le premier challenge était de provoquer un changement de mentalités des autorités judiciaires pour une option d'humanisation de la sanction pénale, en suscitant une compréhensionde l'exigence d'application des principes de la CIDE, qui ne pouvait admettre une sanction méconnaissant le respect de l'intérêt supérieur de l'enfant.

L'option de travail a donc été un renforcement de capacités des acteurs, ce qui est l'explication de tout le travail réalisé. En même temps que cette vision de travail, un plaidoyer sera adjoint pour une modification du cadre légal inadéquat.

Programme regime blog 123siteweb

Cette conjonction d'efforts produira l'amélioration progressive de la prise en charge pénale du mineur, avec en plus l'installation dans la chaine d'intervention, de l'accompagnement psycho social apportée par le travailleur social désormais admis comme acteur.

Ces acquis ont par la suite été codifiés dans le nouveau cadre légal amélioré, qui a fait l'option d'intégrer les alternatives à l'incarcération comme mesures; choix judicieux qui permet d'éviter la prison à l'enfant, lorsque l'état déplorable des conditions de détention ne peut être amélioré en raison de son coût infrastructurel lourd.

Il est donc attesté que la compréhension mêlée à une volonté d'evolution acquise, peut avec des moyens limités, produire des changements importants, cela est une leçon apprise. Me François Diassi. NB: J'attends votre contribution après lecture.

André Faust et son épouse Sofy. André Faust fut Délégué Tdh au Burundi de à A Gitega remise de certificats à la fin d'une formation enavec Jérôme et Bernard.

NB: Tout ce travail réalisé et relaté dans cet article est encore à magnifier, car aujourd'hui en malgré la crise profonde qui sévit dans ce pays, il est encore magnifique de constater que les fruits de ces efforts passés demeurent intacts; des échos de l'action actuelle des acteurs le confime.

Donc les capacités acquises leur permettent d'agir malgré les gros défis, pour assurer une prise en charge judiciaire des enfants dans un contexte de crise humanitaire.

Quelle belle leçon Troisième pays le plus pauvre du monde [6]il peine encore à pouvoir satisfaire les besoins fondamentaux de sa population. Mais depuis le retour à une vie constitutionnelle normale, la nouvelle dynamique politique instituée contribue à un fonctionnement régularisé des institutions. Car durant la crise politique qui a secoué le Burundi dans les années 90, les institutions publiques ont subi des difficultés de fonctionnement, et les institutions judiciaires ont aussi été ébranlées.

Et une rétrospective permet de mieux comprendre au point de vue formel, les contours des formats intégrés par la réforme. Son observation analytique fait aussi percevoir des espoirs et avancées progressives, quelquefois limitées par des contraintes du contexte ou du tissu institutionnel, pouvant empêcher le bon fonctionnement du système.

Cette procédure pénale ainsi décrite a constitué le droit commun régissant au pénal les justiciables, et le mineur notamment y est demeurait soumis, sans aucune spécificité particulière dans sa prise en charge.

La Table ronde sur la Justice juvénile de maicontribuera à faire relever le caractère inadapté de ce cadre légal, et à motiver les acteurs à agir pour son amélioration et sa réforme.

De cette pratique il a donc résulté de très longues détentions préventives, ou de lourdes condamnations carcérales après jugement. Les enfants ont donc eu à souffrir particulièrement de cette situation. Autrement dit les aider à comprendre pour mieux agir. Néanmoins les acteurs judiciaires intégreront par ces formations la connaissance des standards requis, et leur action subséquente justifiée par leur motivationproduira une amélioration progressive de la prise en charge des mineurs [19].

Et cette modification majeure introduit désormais la nécessaire intervention de nouveaux acteurs [30]. Et cela produit une collaboration nécessaire et maintenant effective entre la police et les assistants sociaux. Le CFPJ [35] intégrera également cette même dynamique de formation [36]. Les acquis de la formation déjà utilisées ad expérimentum, ont servi ensuite pour être intégrées dans la réforme ultérieure. Par Me François M.