Les germes anaérobies ont la propriété de produire des enzymes protéolytiques et des gaz qui compriment les vaisseaux et dilacèrent les tissus. Avant le stade de cellulite proprement dite On peut observer deux stades :. La douleur est fonction de la distension des tissus mous. Des signes généraux sont possibles, avec fièvre, céphalée, asthénie.

Comment perdre du poids 3 jours 3d-control

Formes évolutives des cellulites proprement dites Cellulites aiguës Plusieurs stades peuvent être distingués. C'est la forme de début.

On retrouve les signes d'une desmodontite ou d'infection apicale avec une tuméfaction douloureuse aux limites imprécises qui comble le sillon et efface les méplats. La peau est tendue, chaude, légèrement érythémateuse ; les mouvements mandibulaires ou linguaux sont gênés à la suite de l'infiltration des tissus par le processus infectieux.

Les signes généraux commencent à s'installer fébricule, céphalées et, en l'absence de thérapeutique, la cellulite séreuse évolue vers la suppuration. La tuméfaction a tendance à se limiter ; la peau devient rouge, tendue, luisante, chaude, la masse adhère au plan osseux.

Le palper bidigital met en évidence une fluctuation signant la collection. Le trismus, secondaire à la contraction douloureuse des muscles masticateurs, infiltrés, est d'autant plus marqué que la dent causale est postérieure. Sans traitement, le pus se crée un chemin vers la peau qui s'amincit, se sphacèle, ou vers la muqueuse, faisant ainsi une fistule de taille variable.

Composition chimique de lamalgame dentaire

L'infection peut aussi diffuser aux tissus cellulaires d'une région voisine, vers les muscles myosites. Le passage à la chronicité est de règle s'il n'y a pas de traitement bien conduit. Heureusement rare, elle peut faire suite à la cellulite suppurée ou cellulite collectée et est caractérisée par une destruction tissulaire nécrotique. En plus des signes cliniques de la cellulite suppurée, on palpe des crépitations dues à la présence de gaz.

La ponction ramène du pus brunâtre et fétide ; la culture retrouve des germes anaérobies.

Cellulites subaiguës et chroniques Les cellulites subaiguës et chroniques résultent des cellulites suppurées mal traitées. Elles se présentent sous forme d'un nodule d'aspect variable, indolore à la palpation, adhérant à la peau, avec présence d'un cordon induré le reliant à la zone en cause. Quand c'est juste localisé près de la dent infectée on a une peau rouge et gonflée et des douleurs souvent nocturnes.

Quand c'est un peu plus diffus, on sent un crépitement sous les doigts qui palpent la zone, un peu comme les pas dans la neige. Il faut vite traiter la dent responsable et donner des antibiotiques. Parfois il faut mettre le malade en réanimation. Avouez qu'il n'y a rien de plus idiot que de mourir à cause d'une dent qui n'a pas été traitée