Est-ce que votre ADN vous donnent une plus grande chance d'avoir plus d'effets secondaires? Satisfaction générale. Satisfaction sur Efficacité. Quantité effets secondaires. Gravité effets secondaires.

Erides aurangabad

Facilité d'emploi. J ai 71 ans avec une bonne santé. J ai commencé un traitement avec des bêtabloquants que je n ai pas supportés : dépression. Là le traitement avait bien commencé puis jour après jour des pb. J ai arrête et ai retrouvé mon énergie et mon optimisme. Vous devez être connecté pour pouvoir donner une réaction.

Je me remets bien des mes problémes cardiaques, j'ai fait trois infarctuses en dix jours, suivi d'une opération pour la pose de stens. La sertraline ne devra pas être prise en association avec du pamplemousse ou du jus de pamplemousse, car cela peut augmenter le taux de sertraline dans votre corps.

Si vous êtes enceinte ou que vous allaitez, si vous pensez être enceinte ou planifiez une grossesse, demandez conseil à votre médecin ou pharmacien avant de prendre ce médicament. La sécurité d'emploi de la sertraline n'a pas été totalement établie chez la femme enceinte.

Si vous êtes une femme en âge de procréer, vous devez utiliser une méthode fiable de contraception, lorsque vous prenez de la sertraline. Cette maladie oblige le nouveau-né à respirer plus vite et le teint de sa peau devient bleuâtre. Ces symptômes commencent habituellement pendant les premières 24 heures après la naissance du nouveau-né. Il a été mis en évidence que la sertraline passe dans le lait maternel.

La sertraline ne doit être utilisée chez la femme allaitante que si votre médecin considère que les bénéfices l'emportent sur les risques éventuels pour le nourrisson. Les médicaments psycho-actifs, comme la sertraline, peuvent influencer votre capacité à conduire des véhicules ou à utiliser des machines. Vous ne devez par conséquent pas conduire de véhicules ou utiliser des machines avant de savoir si ce médicament modifie votre aptitude à effectuer ces tâches.

Jaune orangé S.

Ce médicament contient un agent colorant azoïque E et peut provoquer des réactions allergiques. Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Dépression et trouble obsessionnel compulsif :. La dose quotidienne peut être augmentée par tranches de 50 mg sur une période de plusieurs semaines. Trouble panique, trouble anxiété sociale et état de stress post-traumatique :. La dose quotidienne peut ensuite être augmentée par tranches de 50 mg sur une période de plusieurs semaines. Troubles obsessionnels compulsifs :. Si vous souffrez de problèmes de foie ou des reins, veuillez en informer votre médecin et suivre ses instructions.

Votre médecin vous indiquera la durée pendant laquelle vous devrez prendre ce médicament. Elle dépendra de la nature de votre maladie et de la manière dont vous répondez au traitement. Plusieurs semaines sont parfois nécessaires pour que vos symptômes commencent à s'améliorer. Si vous avez pris accidentellement trop de ZOLOFT, consultez immédiatement votre médecin ou rendez-vous au service d'urgences de l'hôpital le plus proche. Prenez toujours avec vous la boîte et la notice de ce médicament, qu'il reste des médicaments ou non.

Les symptômes de surdosage peuvent comprendre : somnolence, nausées et vomissements, accélération de la fréquence cardiaque, tremblements, agitation, sensations vertigineuses et dans de rares cas perte de connaissance.

Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oublié de prendre. Si vous avez oublié une dose, ne la prenez pas plus tard. Prenez simplement la dose suivante conformément à la prescription.

Pain au quotidien calories

Votre médecin diminuera progressivement la dose de ZOLOFT sur une période de plusieurs semaines, avant que vous puissiez interrompre ce médicament.

Si vous interrompez brutalement la prise de ce médicament, vous pouvez présenter des effets indésirables comme des sensations vertigineuses, un engourdissement, des troubles du sommeil, une agitation ou une anxiété, des maux de tête, des nausées ou des vomissements, et des tremblements. Si vous présentez l'un quelconque de ces effets indésirables ou tout autre effet indésirable lors de l'interruption du traitement par ZOLOFT, veuillez en informer votre médecin.

Si vous avez d'autres questions sur l'utilisation de ce médicament, demandez plus d'informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde. Les nausées constituent l'effet indésirable le plus fréquent. Les effets indésirables dépendent de la dose et disparaissent souvent avec la poursuite du traitement. Si vous présentez l'un des symptômes suivants après la prise du médicament, ces symptômes peuvent être graves. Il peut s'agir des signes d'une maladie portant le nom de syndrome de Stevens-Johnson ou d'une nécrolyse épidermique toxique NET.

Dans ce cas, votre médecin interrompra votre traitement. Il s'agit de symptômes caractéristiques du syndrome sérotoninergique. De nombreux antiarythmiques sont dépresseurs de l'automatisme, de la conduction et de la contractilité cardiaques.

L'association d'antiarythmiques de classes différentes peut apporter un effet thérapeutique bénéfique, mais s'avère le plus souvent très délicate, nécessitant une surveillance clinique étroite et un contrôle de l'ECG. L'association d'antiarythmiques donnant des torsades de pointes amiodarone, disopyramide, quinidiniques, sotalol… est contre-indiquée.

L'association d'antiarythmiques de même classe est déconseillée, sauf cas exceptionnel, en raison du risque accru d'effets indésirables cardiaques. De nombreux médicaments peuvent entraîner une bradycardie. C'est le cas notamment des antiarythmiques de classe Ia, des bêta-bloquants, de certains antiarythmiques de classe III, de certains antagonistes du calcium, des digitaliques, de la pilocarpine, des anticholinestérasiques …etc.

Associations contre-indiquées. Chez l'animal, des cas de fibrillations ventriculaires mortelles sont constamment observés lors de l'administration de vérapamil et de dantrolène par voie IV. L'association d'un antagoniste du calcium et de dantrolène est donc potentiellement dangereuse. Cependant quelques patients ont reçu l'association nifédipine et dantrolène sans inconvénient. Ergotisme avec possibilité de nécroses des extrémités inhibition du métabolisme hépatique de l'alcaloïde de l'ergot de seigle.

Ergotisme avec possibilité de nécrose des extrémités inhibition du métabolisme hépatique de l'alcaloïde de l'ergot de seigle. L'association avec l'ivabradine est contre-indiquée en raison du risque supplémentaire de diminution de la fréquence cardiaque du diltiazem avec l'ivabradine voir rubrique Contre-indications.

Augmentation importante des concentrations de nifédipine par diminution de son métabolisme hépatique par le diltiazem, avec risque d'hypotension sévère. Risque majoré de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes. Associations déconseillées. Troubles de l'automatisme bradycardie excessive, arrêt sinusaltroubles de la conduction sino-auriculaire et auriculo-ventriculaire, et défaillance cardiaque.

Une telle association ne doit se faire que sous surveillance clinique et ECG étroite, en particulier chez le sujet âgé ou en début de traitement. Une augmentation du risque de dépression a été rapportée lorsque diltiazem est co-administré avec des bêtabloquants voir rubrique Effets indésirables.

Effet inotrope négatif avec risque de décompensation de l'insuffisance cardiaque, troubles de l'automatisme bradycardie, arrêt sinusaltroubles de la conduction sino-auriculaire et auriculo-ventriculaire. Troubles de l'automatisme bradycardie excessive, arrêt sinusaltroubles de la conduction sino-auriculaire et auriculo-ventriculaire et défaillance cardiaque.

Potentialisation des effets bradycardisants pouvant avoir des conséquences fatales. Les bêta-bloquants sont d'autant plus à risque qu'ils empêchent les mécanismes de compensation adrénergique.

Associations faisant l'objet de précautions d'emploi. Augmentation de l'effet dépresseur respiratoire de l'analgésique opiacé par diminution de son métabolisme hépatique. Adapter la posologie de l'analgésique en cas de traitement par le diltiazem. Risque de bradycardie ou de bloc auriculo-ventriculaire, notamment chez les personnes âgées. Surveillance clinique et ECG. Diminution des concentrations plasmatiques de l'antagoniste du calcium par augmentation de son métabolisme hépatique.

Surveillance clinique et adaptation éventuelle de la posologie de l'antagoniste du calcium pendant le traitement par l'anticonvulsivant et après son arrêt. Risque majoré d'effets indésirables concentration-dépendants à type de rhabdomyolyse, par diminution du métabolisme hépatique de l'hypocholestérolémiant.

Utiliser des doses plus faibles d'hypocholestérolémiant ou une autre statine non concernée par ce type d'interaction. Augmentation des concentrations plasmatiques de la buspirone par diminution de son métabolisme hépatique par le diltiazem, avec augmentation de ses effets indésirables. Surveillance clinique et adaptation de la posologie de la buspirone si nécessaire.

Risque de bradycardie ou de bloc auriculo-ventriculaire, notamment chez le sujet âgé.

Mono tildiem prise de poids zoloft

Par ailleurs, légère augmentation des concentrations de dronédarone par diminution de son métabolisme par I'antagoniste des canaux calciques. Débuter le traitement par l'antagoniste calcique aux posologies minimales recommandées et ajuster les doses en fonction de I'ECG. Quand il est co-administré avec la phénytoïne, le diltiazem peut augmenter la concentration plasmatique de phénytoïne. Il est recommandé de surveiller les concentrations plasmatiques de phénytoïne.

Les effets cardiovasculaires des produits de contraste administrés par voie intraveineuse, tels que l'hypotension, peuvent être augmentés chez les patients traités par le diltiazem.

Une prudence particulière est recommandée chez les patients recevant simultanément le diltiazem et des produits de contraste.

Augmentation des concentrations plasmatiques d'ibrutinib par diminution de son métabolisme hépatique par le diltiazem. Augmentation des concentrations sanguines de l'immunosuppresseur par diminution de son métabolisme. Dosage des concentrations sanguines de l'immunosuppresseur, contrôle de la fonction rénale et adaptation de la posologie pendant l'association et après son arrêt. Majoration des effets indésirables de l'antagonisme des canaux calciques, le plus souvent à type d'hypotension notamment chez le sujet âgé.

Surveillance clinique et adaptation posologique pendant le traitement par l'inhibiteur enzymatique et après son arrêt.

Le jus de pamplemousse peut augmenter l'exposition au diltiazem 1,2 fois. Les patients consommant du jus de pamplemousse doivent être surveillés pour des effets indésirables sous diltiazem accrus.

MONO TILDIEM LP 200 mg, gélule à libération prolongée, boîte de 50 plaquettes unitaires de 1

Le jus de pamplemousse devra être évité si une interaction est suspectée. Augmentation des concentrations plasmatiques du midazolam par diminution de son métabolisme hépatique avec majoration de la sédation.

Surveillance clinique et réduction de la posologie pendant le traitement par le diltiazem. Surveillance clinique et adaptation éventuelle de la posologie de l'antagoniste du calcium pendant le traitement par la rifampicine et après son arrêt.